8 conseils pour communiquer lorsqu’un être cher est atteint de la maladie d’Alzheimer

Alors que notre population continue de vieillir, le nombre de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer augmente. Comme la maladie d’Alzheimer prive souvent les gens de leurs capacités verbales, il peut être difficile de trouver des moyens de communiquer avec un aîné atteint de la maladie.

Les spécialistes de la maladie d’Alzheimer ont rassemblé quelques conseils pour vous aider.

8 conseils pour communiquer avec un aîné atteint de la maladie d’Alzheimer

Faites preuve d’empathie :

Comprenez que votre proche atteint de la maladie d’Alzheimer a perdu une partie ou la totalité de ses capacités verbales. C’est frustrant et effrayant pour lui. Il se peut qu’il souffre, qu’il ait faim ou soif et qu’il soit incapable de vous le dire. En utilisant une voix calme et douce, vous leur montrerez que vous compatissez avec eux. Cela les aidera à se sentir à l’aise lorsqu’ils essaieront d’utiliser d’autres méthodes pour communiquer avec vous.

Contact visuel :

Il est important d’établir un contact visuel avec une personne atteinte de la maladie d’Alzheimer. Cela vous permet non seulement d’évaluer son visage pour y déceler des signes de douleur ou de tristesse, mais aussi de vous assurer qu’elle voit que vous vous approchez d’elle. Cette maladie entraîne souvent une perte de la vision périphérique. Si vous vous approchez de votre proche par derrière ou à côté de lui, cela peut être surprenant. Elle pourrait vous frapper sans le vouloir.

Entrez dans leur réalité :

Évitez d’essayer de corriger ou de remettre à l’endroit votre aîné atteint de la maladie d’Alzheimer lorsqu’il confond les choses. Étant donné que la maladie altère la mémoire à court terme et les capacités de raisonnement, elle ne sera pas en mesure de comprendre ou même de se souvenir si vous essayez. Cela inclut le fait de les forcer à “comprendre” qu’un être cher est décédé. Cela ne fera que leur faire revivre leur tristesse encore et encore.

Indices non verbaux :

Une expression faciale bienveillante est l’un des indices non verbaux qui peuvent faire une grande différence pour un être cher atteint de la maladie d’Alzheimer. Gardez un sourire amical sur votre visage lorsque vous parlez avec lui. Il lui permet de savoir que vous n’êtes pas en colère. N’oubliez pas que parler trop vite en présence d’une personne atteinte de cette maladie peut accroître son agitation. Essayez de garder tous les signaux non verbaux doux et apaisants.

Soyez patient :

Si votre proche âgé a encore quelques aptitudes verbales, laissez-le essayer de s’exprimer. Il lui faudra peut-être plus de temps pour trouver les bons mots, mais il est important de le laisser essayer sans l’interrompre.

Limitez les distractions :

Lorsque vous souhaitez avoir une conversation avec le membre de votre famille, choisissez un endroit calme, sans distractions. Éteignez la télévision et asseyez-vous près de lui. Cela l’aidera à se concentrer sur vos paroles.

Des questions courtes et fermées :

Il est également plus facile de communiquer avec un adulte atteint de la maladie d’Alzheimer si vous utilisez des phrases courtes et des questions auxquelles on peut répondre par oui ou par non.

Indices visuels :

Un dernier conseil est d’utiliser des repères visuels pour faciliter la communication. Il peut s’agir de montrer du doigt des objets dont vous pensez que votre proche a besoin, comme un verre d’eau ou une couverture. Vous pouvez également créer des cartes de repérage avec des photos pour les mots fréquemment utilisés, comme toast, œufs, café ou même une photo de la salle de bain.

L’Alzheimer’s Association a créé un guide de communication sur la maladie d’Alzheimer que vous pouvez télécharger gratuitement. Il décrit des techniques supplémentaires que vous et votre famille pouvez utiliser avec la personne âgée que vous aimez.